L’écume des jours

Il dit aussi qu’il faut tout le temps mettre des fleurs autour d’elle, ajouta Colin, pour faire peur à l’autre…

L’écume des jours : un chef d’œuvre littéraire du genre absurde. J’espère seulement que Boris Vian ne se retourne pas dans sa tombe au vue de l’adaptation qui vient d’en être faite au cinéma… Je dois vous avouer avoir vu des spectateurs partir alors que le film n’en était qu’à sa moitié. J’ai moi-même été déçue. Michel Gondry a-t-il tout misé sur un casting détonnant (Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy,…) ou s’est-il engagé dans un exercice trop difficile ? Les aventures peu ordinaires de Colin et Isis relèvent d’un poétique si singulier qu’il en est, à mon humble avis, difficilement adaptable sur grand écran.

Ne restons pas sur une note négative : Le jazz de Duke Ellington ayant toute son importance dans le roman, le film présente l’avantage tout de même de profiter de cette atmosphère musicale délicieuse.

Celle-ci saura chatouiller vos oreilles :

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s